[Belphégor] Le piston de la Rosalie 8A

Présentez-nous vos Tractions et vos propulsions Citroën

Modérateurs : bebert59, cxmanTRDTURBO, Pierre_le_Romand, harchin IE

Avatar du membre
Belphégor
Citroëniste averti(e)
Citroëniste averti(e)
Messages : 437
Enregistré le : dim. janv. 06, 2008 10:27 pm
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Loir & Cher
Âge : 49
Contact :

[Belphégor] Le piston de la Rosalie 8A

Message par Belphégor » ven. déc. 05, 2008 11:49 pm

Bonsoir à  tous,
Voici un sujet de réparation mécanique sur une Rosalie 8A de 1933 (à  moteur flottant), qui pendant la guerre fut transformée en camionnette afin de pouvoir bénéficier des bons de carburants que seul les utilitaires pouvaient espérer. Donc à  cette époque, une berline de quelques années seulement se vit la carrosserie partagée en son centre pour libérer une longueur du chà¢ssis, de manière à  accueillir un plateau de bois réalisé avec les moyens du bord.
En 1955, elle change de propriétaire, seule auto de ce dernier, il fait refaire la partie arrière par un ébéniste, et transportera entre autre des comportes à  vendange, sa carrière continuera au quotidien jusqu'au début des années 80 après trois ou quatre ans avec un nouveau propriétaire qui l'a vraiment considérée comme une camionnette, contrairement au précédent qui la choyait et la recouvrait à  chaque sortie. A son achat, alors quelle fonctionnait tout les jours, nous l'avons remisée, sans mise en route pendant six ans, malgré la volonté de veiller sur elle en tournant la manivelle de temps en temps, nous avons finalement constaté son moteur bloqué, la rouille installée dans les cylindres suite à  l'outrage du gel, entré jusque dans les bà¢timents méridionaux et pourtant abrités.


Image
Image
Image

J'ai donc changé la culasse, soudé la pompe à  eau en fonte et changé ses roulements, dérouillé les cylindres bien grippés (cette étape à  durée plusieurs mois d'imprégnation de produit contre la rouille), soudé la tubulure supérieure d'eau, changé l'arbre de commande de l'allumeur, puis démarré la mécanique après vingt et un an de sommeil.

Image
Image

Tout ceci c'est fait avec un résultat plaisant, mais en sachant que ce ne serait pas tout, qu'il fallait prévoir l'embrayage, la peinture, la protection du plateau etc etc …
Un bruit suspect est apparu, un tic tic tic léger, au ralenti, mais surtout, un point à  ne pas négliger, une montée de l'aiguille de pression d'huile moteur insuffisante.
Ayant un moteur pour les pièces, j'ai préparé une pompe à  huile avec ses tuyaux, nettoyé les pignons, tout ce qu'il faut pour le remplacement. Sachant que cet organe vital du moteur est sur ce modèle d'auto, rapide à  changer, je prévoyais d'aller faire des essais le soir même. Puis en fait lors de la dépose du carter d'huile j'ai trouvé de drôles de morceaux, faisant penser à  des coussinets. Mais ils paraissaient plus grands.
Voyons ! Dans ce gras que l'huile neuve n'avait pas entièrement dissout, c'était étonnant. :(
Je prends un chiffon, j'essuie un moceau, puis un autre, tiens un goujon cassé avec son écrou pris autour de la tôle rabattue pour le freiner, Voyons ! mais d'où vient t'il? :pasca:

Image

Sur cette photo on voit sa deuxième partie, mais au départ je ne la voyais pas, elle est en fait une vis de tête de bielle. Elle a cassé, un des morceaux, voire les deux, a cassé la jupe fendue du piston, et les morceaux du piston faisaient penser à  des coussinets. Voyons !
Le seul piston déterrioré est donc déposé et voici vu de ces deux côtés.

Image
Amicalement :salut:
Belphégor____________________________________________________________________________

Image

Avatar du membre
citroensantander
Modérateur
Modérateur
Messages : 4406
Enregistré le : ven. janv. 18, 2008 1:12 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Santander (Espagne)
Âge : 49

Message par citroensantander » dim. déc. 07, 2008 11:10 pm

ça va nous faire aimer la Rosalie :lol: :wink:
C.R.V. : un forum d'entraide, tout simplement.

Avatar du membre
Belphégor
Citroëniste averti(e)
Citroëniste averti(e)
Messages : 437
Enregistré le : dim. janv. 06, 2008 10:27 pm
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Loir & Cher
Âge : 49
Contact :

Message par Belphégor » mar. déc. 09, 2008 10:35 pm

Bonjour,
Voici une étape de plus, la préparation du carter d'huile.
Après le décrassage, il y a eu le grattage pour la mise à  nu du métal, pour ensuite passer un aprêt industriel avant d'apliquer la peinture de finition.
Pour info, ne jamais sabler l'intérieur d'un moteur, que ça soit un carter ou un bloc, il y resterai toujours du sable qui se détacherai plus tard. On peut aussi sabler avec du noyau de pêche, et dans ce cas c'est différent.
Vous allez voir, dans le cas que je vous présente pas de sablage mais du grattage...
Image
Image
Image
Image

-A SUIVRE-
Amicalement :salut:
Belphégor____________________________________________________________________________

Image

Avatar du membre
harchin IE
Modérateur
Modérateur
Messages : 3925
Enregistré le : sam. déc. 29, 2007 10:13 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Nedon/Aubervilliers
Âge : 47
Contact :

Message par harchin IE » mer. déc. 10, 2008 3:32 pm

Et de plus tu montres l'essentiel de l'equipement qu'il faut avoir pour ne prendre aucun risque : les lunettes de protection!!

excellent professeur Image
2CV6 special 1984
2CV azam export 1967
DS23ie 1974:117112 km
GS/A Break Cottage 1984
VOLVO 480 GT 1995:
HONDA Civic 1.5 Vtec 1996: 328750 km
HONDA Accord Tourer 2.4 Vtec 2003: 61000 km
_______________________________________
POUR DURER, J'ENDURE

Avatar du membre
citroensantander
Modérateur
Modérateur
Messages : 4406
Enregistré le : ven. janv. 18, 2008 1:12 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Santander (Espagne)
Âge : 49

Message par citroensantander » mer. déc. 10, 2008 3:48 pm

Tu as l'air de faire du bon travail...

:ancien: Une question qui n'a rien à  voir : tu as passé l'hélico et une peinture spéciale sur le sol de ton garage pour empêcher l'humidité de remonter, non ? :shock: :shock:

:salut:
C.R.V. : un forum d'entraide, tout simplement.

Avatar du membre
Belphégor
Citroëniste averti(e)
Citroëniste averti(e)
Messages : 437
Enregistré le : dim. janv. 06, 2008 10:27 pm
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Loir & Cher
Âge : 49
Contact :

Message par Belphégor » mer. déc. 10, 2008 10:28 pm

Bonsoir,
En effet la brosse pneumatique va très vite si le débit d'air suit, dans mon cas j'ai un compresseur de 100l avec deux pistons entrainés par un moteur de 2ch, et ce n'est pas assez.
Pour le sol, ce n'est pas chez moi, mais ce n'est qu'une chape de ciment solide peinte à  l'époxy bi couche.
Amicalement :salut:
Belphégor____________________________________________________________________________

Image

Avatar du membre
harchin IE
Modérateur
Modérateur
Messages : 3925
Enregistré le : sam. déc. 29, 2007 10:13 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Nedon/Aubervilliers
Âge : 47
Contact :

Message par harchin IE » ven. janv. 16, 2009 10:43 am

On attends la suite . Ele a retrouvé ses pistons ta Rosalie ??
2CV6 special 1984
2CV azam export 1967
DS23ie 1974:117112 km
GS/A Break Cottage 1984
VOLVO 480 GT 1995:
HONDA Civic 1.5 Vtec 1996: 328750 km
HONDA Accord Tourer 2.4 Vtec 2003: 61000 km
_______________________________________
POUR DURER, J'ENDURE

Avatar du membre
harchin IE
Modérateur
Modérateur
Messages : 3925
Enregistré le : sam. déc. 29, 2007 10:13 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Nedon/Aubervilliers
Âge : 47
Contact :

Message par harchin IE » ven. janv. 16, 2009 12:38 pm

Moi aussi j'aimerai en profiter !! :(
2CV6 special 1984
2CV azam export 1967
DS23ie 1974:117112 km
GS/A Break Cottage 1984
VOLVO 480 GT 1995:
HONDA Civic 1.5 Vtec 1996: 328750 km
HONDA Accord Tourer 2.4 Vtec 2003: 61000 km
_______________________________________
POUR DURER, J'ENDURE

Avatar du membre
Belphégor
Citroëniste averti(e)
Citroëniste averti(e)
Messages : 437
Enregistré le : dim. janv. 06, 2008 10:27 pm
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Loir & Cher
Âge : 49
Contact :

Message par Belphégor » mar. janv. 20, 2009 10:11 pm

Bonsoir les amis, :wink:

Je ne vous oublie pas, rassurez vous, la suite viendra.
Seulement débordé par beaucoup d'activités (trop finalement), et les mails (+ de 450 non lus) . . .
Enfin, je vous promet que vous allez voir des étapes qui sortent de l'ordinaire.
svp les amis, laissez moi un peu de temps. :wink:
Amicalement :salut:
Belphégor____________________________________________________________________________

Image

Avatar du membre
Belphégor
Citroëniste averti(e)
Citroëniste averti(e)
Messages : 437
Enregistré le : dim. janv. 06, 2008 10:27 pm
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Loir & Cher
Âge : 49
Contact :

Message par Belphégor » sam. janv. 24, 2009 9:26 pm

à‰TAPE SUIVANTE

A ce moment là , je me suis dit, vu la quantité de kilomètres que je vais dévaler avec elle, et vu le prix d'un jeu de 4 pistons avec tout ce qui deviendrai obligatoire, alors qu'un seul me suffirait, j'ai voulu tenter quelque chose qui allait me couter le risque d'y passer du temps.
Ayant un moteur identique mais bloqué de chez bloqué, pourquoi ne pas récupérer un piston et y remettre les segments qui ont toujours été en contact, donc ajustés, avec le cylindre en cause ?
Reste à  réussir à  en extraire un :voyons :
Après plusieurs séances de chauffe au chalumeau avec du GO dans les cylindres, avec du dégrippant pendant plusieurs semaines et plus, re-chauffe jusqu'à  enflammer le Go, rien à  faire. En ayant ouvert les plaques latérales, pompe à  eau déposée, avec du gaz propane j'ai mis une flamme dans tout le bloc pour que l'oxyde se désagrège, mais toujours rien de bien valable pour débloquer un piston.
A force, ce qui devait arriver arriva, le régule des paliers de vilibrequin à  coulé, donc plus question de compter sur eux ultérieurement.
J'en ai déduis que plus rien de raisonnable ne fonctionnerait, et l'étape suivante était la manière forte avec tout ce qu'elle comporte comme risques.
En fait, soit je ne prenais pas de risques et mes pistons ne viendraient pas seuls, donc une croix dessus, soit je prenais le risque de cogner fort et de casser ou de gagner, donc, dans le pire des cas, le résultat était comme si j'abandonnais. Alors j'ai tapé, tapé et encore tapé sur une cale de bois puis de fer que j'avais confectionnée au diamètre voulu (alésage - 2/3mm) et de 3cm d'épaisseur. Posée sur le piston pour répartir le choc sur toute la surface du piston. Un premier est venu un peu, puis plus rien, j'ai encore chauffé et cogné tant que c'était chaud, alors venu un peu plus. A force de taper j'en ai eu marre pour la soirée, donc pause. Le lendemain, après réflexion hésitantes sur mes chances j'ai repris l'action, chauffer, cogner. Le GO ça sent pas bon, mais alors chaud . . .
Et quand en plus on est au dessus des vapeurs et que l'on tape comme un fou, il y a des éclaboussures qui vous rencontrent amoureusement, enfin c'est la joie et ça tient longtemps (tant que la douche ne sévit pas avec insistance!). Ces moments là , font cogiter, mais quelle folie ? Oui mais ce n'est qu'un passage, et quand cela sera passé on ne le regrette pas . . .
Donc à  force, on dit foutu pour foutu, j'y vais-je cogne on verra, je ne peux faire mieux de toute façon. Et puis le piston est de plus en plus bas, on sent qu'il va sortir, on met un chiffon dessous pour lui faire un coussin de réception, puis on retape un peu, toujours assez fort, et puis PAF, il est sorti. Mais en "atterrissant", le piston à  tourné sur son axe et la jupe à  buté sur la bielle, piston foutu.
Après analyse, il n'y a pas eu de regret puisque de toute façon, il y avait une rupture/fracture entre les gorges de segments.
Cette étape étant ce qu'elle est, j'ai quand même pris mon courage en disant qui ne tente rien n'a rien, et comme 100% des gagnants ont tenté, je les finis tous les 4, dès fois que . . .
Le deuxième à  eu une grosse fente, donc HS,le troisième à  fait comme le premier en sortant, HS lui aussi, et pour le dernier j'ai fait appel à  une main charitable qui n'a pas eu peur des vapeurs de GO, des éclaboussures ni des coups de marteau à  la volée (de gros coups de gros marteau), pour tenir la bielle en tirant, il est sorti sans se casser à  notre plus grande joie.
Mais voici sa présentation, qui peut cacher bien des choses :

Image
Image
Image

Sur la troisième photo on peut admirer le piston de la voiture à  côté de ceux qui auraient pu le remplacer.
Donc la séance de nettoyage à  due prendre tournure, avec en premier un trempage pour "fondre" la saleté, puis frotter, frotter.

Image
Image
Image
Image

Pour ensuite pour le démontage des segments j'ai opté à  nouveau pour la chauffe.

Image
Image

A ce stade, je mesure les épaisseurs de segments. Mauvais, pas les bonnes largeurs.
Comme le montage d'un piston d'occasion n'est certe pas la méthode idéale, surtout qu'il sera seul, je voulais au moins garder les segments qui se sont usés avec le cylindre, mais dans ces conditions c'est impossible.
Ceux de ce piston là  étant tous cassés, car collés au fond des gorges, je dois récupérer sur les pistons HS.
Comment s'y prendre pour ne pas faire pareil?
Et si je les libérais en passant les pistons dans le tour?
OK c'est parti...

Image
Image
Image

Et voila le travail, maintenant il faut ajuster les segments dans le cylindre après nettoyage bien entendu.

Petit problème, lorsque j'ai pris les dimensions des pistons j'ai vu que c'était les bons diamètres alors qu'ils étaient encore dans leurs futs encrassés. Mais à  ce stade (nettoyés) je vois qu'ils ont 6 dixième de trop...
Après diverses mesure, je prend l'option tournage pour rectifier les pistons et les gorges de segments. Vu les types d'outils en ma possession, j'ai poussé jusqu'à  refaire les gorges pour que je puisse finalement remettre les segments d'origine au cylindre.
En premier, préparation des mors doux pour qu'ils se prêtent au piston le mieux possible. Cette opération consiste à  usiner le mors du mandrin au diamètre de la pièce à  tenir, ce qui permet un maintien avec une surface le plus uniforme possible lorsque les mors serrent (ici ils s'écarteront à  l'intérieur du piston).

Image

Ensuite la mise en place plutôt délicate:

Image

Au travail avec la plus grande délicatesse.

Image
Image

Tout se passe bien, pour la finition c'est la grande vigilance.

Image

C'est fini, on démonte l'installation, regardez comment il a changé depuis son extraction ... et quelle tête il a à  côté de l'ancien...

Image

les segments alignés dans l'ordre.

Image

Maintenant le dernier segment est presque à  sa place.

Image

Si ça vous a plu, il y aura la suite :wink:
Amicalement :salut:
Belphégor____________________________________________________________________________

Image

Avatar du membre
harchin IE
Modérateur
Modérateur
Messages : 3925
Enregistré le : sam. déc. 29, 2007 10:13 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Nedon/Aubervilliers
Âge : 47
Contact :

Message par harchin IE » sam. janv. 24, 2009 10:00 pm

Ton outillage me rappelle mes années scolaires au lycées technique d'Arras . On bossais sur les meme tours ...

je confirme donc qu'il faut etre tres vigilant , precautionneux et prudent avec ce genre d'engin ..

Chapeau bas Belphegor .
2CV6 special 1984
2CV azam export 1967
DS23ie 1974:117112 km
GS/A Break Cottage 1984
VOLVO 480 GT 1995:
HONDA Civic 1.5 Vtec 1996: 328750 km
HONDA Accord Tourer 2.4 Vtec 2003: 61000 km
_______________________________________
POUR DURER, J'ENDURE

Avatar du membre
Belphégor
Citroëniste averti(e)
Citroëniste averti(e)
Messages : 437
Enregistré le : dim. janv. 06, 2008 10:27 pm
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Loir & Cher
Âge : 49
Contact :

Message par Belphégor » sam. janv. 24, 2009 10:10 pm

Merci harchin, :wink:
Mais je vois que toi aussi tu dois savoir ce que c'est, puisque tu as donc été dans des cours te rapprochant de ces outils là .
Je prépare la suite qui vous viendra par étapes, et comme moi à  l'époque, vous pourrez constater que une étape finie c'est une autre qui suit, et son importance n'est pas à  négliger. :wink:
Amicalement :salut:
Belphégor____________________________________________________________________________

Image

thierry dsp
Citroenniste inguérissable et contagieux
Citroenniste inguérissable et contagieux
Messages : 1119
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2007 5:32 pm
Localisation : montigny 95
Âge : 53

Message par thierry dsp » dim. janv. 25, 2009 9:36 am

Alors là , chapeau mon gars :shock: :bien2: :citroen: :wink:
dspecial 1972
Image

2cv AZKA
Citroenniste inguérissable et contagieux
Citroenniste inguérissable et contagieux
Messages : 1227
Enregistré le : dim. nov. 23, 2008 7:41 pm
Localisation : Douarnenez /Pont de Buis les quimerch
Âge : 23

Message par 2cv AZKA » dim. janv. 25, 2009 12:57 pm

Cela n' a rien avoir avec la restauration des piston , mais pouraius tu mettre de photos de la rosalie dehors ,au grand air et faire un gros plan sur la benne.Ou encore mieux le présenter !( si bien sur tu a le temps ) .Merci
2cv AZKA ou Gogoff Citroneta
Finistère

JPM82
citroenniste bon pour la camisole.
citroenniste bon pour la camisole.
Messages : 6207
Enregistré le : jeu. août 21, 2008 10:29 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Négrepelisse (82800)
Âge : 72
Contact :

Message par JPM82 » dim. janv. 25, 2009 4:15 pm

Chapeau bas pour le boulot, cela me rappelle quelque années passées au Lycée technique de Nancy puis celui de Metz dans les années 58 à  61.
"Le génie est une longue patience" (Boileau),c'est une réflexion de génie pas doué (Boris Vian).
Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse.

BX 16 TRS (AM 85) 131000 km
SM V6 carbu, 1971, 72000km, vert tropic

Avatar du membre
harchin IE
Modérateur
Modérateur
Messages : 3925
Enregistré le : sam. déc. 29, 2007 10:13 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Nedon/Aubervilliers
Âge : 47
Contact :

Message par harchin IE » dim. janv. 25, 2009 4:58 pm

Elle va se demander ce qui lui arrive ta Rosalie avec un piston tout neuf!! :lol:

ça va poutrer dans campagne et les sous bois !!
2CV6 special 1984
2CV azam export 1967
DS23ie 1974:117112 km
GS/A Break Cottage 1984
VOLVO 480 GT 1995:
HONDA Civic 1.5 Vtec 1996: 328750 km
HONDA Accord Tourer 2.4 Vtec 2003: 61000 km
_______________________________________
POUR DURER, J'ENDURE

Avatar du membre
Belphégor
Citroëniste averti(e)
Citroëniste averti(e)
Messages : 437
Enregistré le : dim. janv. 06, 2008 10:27 pm
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Loir & Cher
Âge : 49
Contact :

Message par Belphégor » mer. janv. 28, 2009 7:32 pm

Bonsoir,
Voici le bloc qui sert de banque de pièces, a savoir que maintenant il est moins rouillé qu'au départ, tellement il à  vu du GO, du dégrippant, de l'huile et . . . La FLAMME :x

Image
Image
Image

Il est à  savoir que lorsque j'ai déculassé, il y avait des noisettes et de la terre avec de grosses boursoufflures de rouille, et tout ça dans les cylindres au dessus des piston, à  se demander comment on pouvait les y mettre (juste par les soupapes).

Voici quelques vues internes du moteur sans son piston.
Donc de dessous on peut voir avec une vue inhabituelle, c'est où l'essence est consommée.

Image
Image
Image
Image

Une fois le vilebrequin déposé, je déposerais les autres pistons pour une pesée de chacun et un équilibrage si besoin est. Sachant que la différence ne doit pas dépasser 5 grammes.

à  suivre . . .
Amicalement :salut:
Belphégor____________________________________________________________________________

Image

Avatar du membre
Belphégor
Citroëniste averti(e)
Citroëniste averti(e)
Messages : 437
Enregistré le : dim. janv. 06, 2008 10:27 pm
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Loir & Cher
Âge : 49
Contact :

Message par Belphégor » mer. janv. 28, 2009 9:28 pm

Afin de vous situer dans la progression du chantier, de temps en temps je vais vous dater les étapes.
La première photo de ce sujet du 12 février 2007, au stade des photos suivantes on est au 28 mai 2007, date à  laquelle j'ai dit (en bleu) :

<< Plus j'avance et plus il y en a à  faire ! ! !
Ce qui est réconfortant c'est que je me dis, tout ce que j'entreprends dans cette voiture ne sera pas à  refaire par ce que finalement elle est bien saine malgré toute la rouille qui a remplacé la peinture.
Toute la rouille est superficielle et fine alors que pourtant, c'est assez impressionnant d'en voir toujours un peu plus loin.
JE L'AURAIS ! ! ! JE L'AURAIS ! ! !
Enfin, ça passe le temps de grattouiller, grattouiller et encore gratouiller ! ! !

Voici des photos pour illustrer . . .

Ici on peut voir ce qu'il est possible de trouver quand on découvre le plancher de ces multiples couches de tapis, et puis qu'on démonte le plancher vissé. En découvrant, c'est la présentation de la boite de vitesses avec à  sa gauche l'emplacement de la batterie 6 volts.
>>

Image

Les tôles démontables du plancher

Image

Admirez la durits supérieure que je n'ai jamais changé à  cause de sa couleur et de ses écritures.

Image

Puis, une des dernières vues avec le moteur toujours en place.

Image

Evidemment la suite des travaux oblige la dépose du moteur, car le vilebrequin ne peut être déposé sur place et ce serait hautement hasardeux de ne pas le déposer . . .

Séance de sablage pour quelques tôles et une roue.
Etant donné les incertitudes du l'humidité de l'air, j'ai préféré clôturer le chantier en appliquant une peinture primaire car la rouille peut réapparaitre en quelques heures.
Voici le métal avant et après, mis à  nu, il semble être peint mais il n'en est rien, les petits picots du sable lui donnent un aspect métallisé alors que ça n'est que le métal parfaitement nu.

En premier ce sont les tôles de contournement du moteur au bas du chà¢ssis.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Ici, petites soudures sur quelques déchirures découvertes après le sablage, c'était le bon moment pour les réparer, juste avant la première couche d'aprêt.

Image

Voici ce qu'il se passe quand on ouvre le portail en plein vent et qu'il pleut dehors. Quatre ou cinq gouttes d'eau atterrissent et trois heures après déjà  des tà¢ches de rouille.

Image

à  suivre . . .
Amicalement :salut:
Belphégor____________________________________________________________________________

Image

Fred26
Citroenniste inguérissable et contagieux
Citroenniste inguérissable et contagieux
Messages : 761
Enregistré le : lun. janv. 14, 2008 3:14 pm
Localisation : Marseille / Pierrelatte

Message par Fred26 » jeu. janv. 29, 2009 9:15 am

Sacré boulot.
Bravo.

Avatar du membre
Belphégor
Citroëniste averti(e)
Citroëniste averti(e)
Messages : 437
Enregistré le : dim. janv. 06, 2008 10:27 pm
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Loir & Cher
Âge : 49
Contact :

Message par Belphégor » jeu. janv. 29, 2009 11:24 pm

Merci Fred26 :wink:
Mais le plus difficile c'est la suite :ancien:
La patience, et encore et encore . . . :cry:
Très long, et le calendrier tournait, car dès les débuts des travaux j'ai appris que les 75ans de la Rosalie devaient avoir lieu sur le circuit historique de Linas-Montlhéry. Sachant que ce circuit était fermé pour mauvais état et voué à  la destruction, c'était une raison valable pour vouloir y aller, car tous les records Citroën battus avec les Rosalies c'étaient établis sur cette célèbre piste.
D'autant que les records battus n'étaient pas du tout communs, surtout à  l'époque, alors que l'automobile était loin des prouesses de nos jours.
Quand une voiture avec la mécanique strictement de série a effectué 300 000 km à  93hm/h de moyenne, donc sur ce circuit, les vedettes étaient les lubrifiants YACCO aux côtés d'André Citroën, accompagnés de la Petite Rosalie et toute l'équipe de pilotes ayant mené à  bien cet exploit, en remportant au passage plusieurs autres records, dont certains en effaçaient d'autres plus anciens.
Ceci m'a poussé à  faire mon possible pour y participer. Les premiers mois j'ai pensé que c'était parfaitement réalisable, les derniers beaucoup moins . . .

Image
Image
Amicalement :salut:
Belphégor____________________________________________________________________________

Image

Répondre

Retourner vers « Vos Traction et propulsions Citroën »