support tout terrain, ou presque pour une chévre

Techniques de restauration, références communes à plusieurs modèles...

Modérateurs : bebert59, cxmanTRDTURBO, harchin IE, papadiesel

Répondre
Avatar du membre
pirate 88
Modérateur
Modérateur
Messages : 1594
Enregistré le : sam. déc. 22, 2007 12:41 pm
Localisation : VOSGES, entre deux voyages
Âge : 62

support tout terrain, ou presque pour une chévre

Message par pirate 88 » lun. sept. 05, 2016 12:46 pm

cela fait longtemps que l'idée me trottait dans la tête

comment sortir seul un moteur dans un terrain non durci et pas plat ?? ( sur les épaves dans mon cas )

j'avais essayé diverses solutions avec la chèvre tel qu'elle ( des planches, des plaques ect ect ) rien de probant, et des difficultés pour sortir le moulin de son berceau les roulettes en acier ( ou fonte) ne sont pas adapté à cet usage , il faut vraiment un sol plan et dur

l'idée d'un collègue du forum de la XM, jilks est sympa , mais demande de l'espace de manœuvre, impose la fixation du mat sur le châssis ( donc plus rien pour l'atelier ) sans compter qu'il faut un hangar assez long pour la stocker !:

http://jilks.fr/wordpress/une-chevre-tout-terrain

moi, je voulais pouvoir récupérer la chèvre à l'origine pour m'en servir dans l'atelier ou sur une surface bétonnée ou goudronnée , j'ai peu de place à l'abri, donc soit démontable en morceau pas trop lourd, soit petite!!

qui dit XM dit largeur entre aile de 1,70 , 1,80 m donc encombrant

des grosses roues ne passent pas en dessous , sauf lever l'auto à 60 cm du sol !!!!!

je ne veut pas de bras de levier de 5 à 6 m de long


matériel utilisé, comme d'hab, de la récup , elle va servir peu, donc pas de frais dispendieux , j'ai de la ferraille en stock, des pièces de bagnoles, un vieux châssis avec les roues de remorque erka 500 kg, et des roues de chariots à pneu

il va falloir faire avec !

ma première idée était de démonter les lames de renfort arr de la chèvre, pour passer l'essieu au plus prés de la colonne:

Image

Image


après test, cela ne va pas aller !pas assez de place pour les renforts , je serai obliger de modifier les fers plats de la chèvre

j'ai un peu laissé tomber l'idée quelque temps ayant d'autre trucs à faire


je m'y suis remis en fin de semaine dernière, car je voudrais bien finir de démonter 2 ou trois épaves avant les grands froids et la pluie d'hiver


j'ai soudé 4 gros profilés rectangulaire en dessous de mon châssis afin que la chèvre vienne se positionner au dessous , le bridage se fera par le dessous

vu le porte à faux, pour éviter un pliage, j'ai soudé 9 plaques d'acier épaisse pour fermer le U du châssis et renforcer la fixation des profilés

à l’arrière du châssis, un profilé rectangulaire est soudé , il fera office de coulisse arrière pour les bras latéraux ( extension prévue de 1, 25 m à 1,85 m intérieur ) , plus tard, il y en aura un autre à ras des support du bras de la chèvre pour tenir le tout

les bras sont aussi en profilé rectangulaire, et, ont en bout une roue orientable avec un blocage en ligne droite prévu ( pour éviter le ripage du chariot contre la carrosserie au retrait )

Image

Image

Image


les roues " dites folles " sont articulées avec des vieux moyeux de 205 ess , les roulements bloqué avec gros boulons et rondelles , celui ci est allégé des morceaux inutiles avec la grosse disqueuse , je ressoude un œillet de rotule sur le moyeu en face d'un trou de boulon de roue afin de pouvoir bloquer les roues en position droite ( soit avant, soit arr ) , je fais une fourche décalée avec du fer plat , et cela est ressoudé en place sur le moyeu

Image

Image

Image

un bout d'étiré meulé et soudé à une chaine fera office de blocage :

Image


pour l'instant, j'en suis la

et cela va attendre quelques jours pour finir suite à une petite opération de la main hier ( doigt à ressaut ) je ne peut bricoler ni me salir les mains cause risque d'infection
salutations, l'ex routier sympa mais retraité heureux !!!!!
Les raisonnables ont duré, mais les passionnés ont vécu!! moi j'aime vivre mes passions, même si elles sont éphémères, !

Avatar du membre
pirate 88
Modérateur
Modérateur
Messages : 1594
Enregistré le : sam. déc. 22, 2007 12:41 pm
Localisation : VOSGES, entre deux voyages
Âge : 62

Re: support tout terrain, ou presque pour une chévre

Message par pirate 88 » mer. sept. 07, 2016 7:56 pm

hier, j'en avais marre de tourner en rond, alors, un bon pansement amortisseur, un gant, et on bricole un peu

quelques heures plus tard :

les deux bras en place , les roues ont leur axe et fixation

la chèvre bridée contre son support par des serres joints pour définir la meilleure méthode de fixation :

Image

Image

Image

Image

Image

un petit essai de roulage et demi tour pour rangement , cela gagne un peu de place :

Image


comme cela on va pouvoir étudier le système de fixation plus facilement

c'est du montage à l'arrache, à l'estimation , sans plan, juste des cotes mini et maxi pour utilisation sans oublier le cahier des charge du départ !

utilisation des bouts de ferraille dispo sans achat , je dois faire avec !

il y a encore des choses à faire, comme cette fixation de la chèvre suffisamment solide et rigide pour que rien ne bouge pendant le déplacement , et une deuxième barre d'appui pour les bras plus en avant pour la rigidité ( sinon, cela va plier net au premier relevage )
salutations, l'ex routier sympa mais retraité heureux !!!!!
Les raisonnables ont duré, mais les passionnés ont vécu!! moi j'aime vivre mes passions, même si elles sont éphémères, !

Avatar du membre
pirate 88
Modérateur
Modérateur
Messages : 1594
Enregistré le : sam. déc. 22, 2007 12:41 pm
Localisation : VOSGES, entre deux voyages
Âge : 62

Re: support tout terrain, ou presque pour une chévre

Message par pirate 88 » ven. sept. 09, 2016 11:14 pm

maintenant, la fixation de la chèvre au châssis

il me fallait quelque chose de relativement rapide et aisé , pas de perçage dans le bâti de la chèvre, de plus, la chèvre est lourde à manipuler, ses roulettes ne facilitent pas la chose, dés que tu soulève, son poids l'embarque à l'opposé !

je me suis décidé à faire un logement sur châssis pour y enfiler l’arrière de la grue, en tirant sur le mat vers le bas, elle se soulève et rendre dedans toute seule ou presque , auparavant, je met des cales en opposé sur les roues du châssis pour le bloquer , et je met des planchette de 2cm sous les roulettes avant de la grue pour la surélever un peu , elle rentre mieux, et le cric rouleur passe alors en dessous et je peut la bloquer intégralement sous mes supports

pour la fabrication, j'ai mis 2 serre joint en attendant

les photos :

mise en place de la partie arrière :

Image

Image


préparation de la fixation avant

2 grand boulon de 18 de charpentier à tête carrée soudé sur un fer plat de 10 mm font une bride solide , et 2 cornières de 50 seront au dessus :

Image


les cornières sont découpées à la meuleuse , et une rondelle épaisse est soudée au dessus ( je n'ai pas de foret de 18 ou 20 ! ):

Image

Image

un petit bout de cornière soudé fait un bon blocage pour empêcher la grue de bouger vers l'avant ( sécurité ) :

Image



je pense que j'ai assez de marge en dessous , j'avais inversé les pneus des roues de chariot et ceux de la remorque pour gagner de la hauteur sous la chèvre :

Image


une petite manœuvre de retournement sur elle même pour pouvoir bosser de l'autre coté :

Image

cela va bien, les roues suivent bien ( j'avais un peu peur que mon déport soit trop faible ) elle se manœuvre aisément, mais on est sur du plat !

et on se gare autour de la machine pour pouvoir travailler avec un peu plus de place :

Image

la , le blocage des roues "folles" est pratique :

Image


voila une chose de faite
salutations, l'ex routier sympa mais retraité heureux !!!!!
Les raisonnables ont duré, mais les passionnés ont vécu!! moi j'aime vivre mes passions, même si elles sont éphémères, !

Avatar du membre
pirate 88
Modérateur
Modérateur
Messages : 1594
Enregistré le : sam. déc. 22, 2007 12:41 pm
Localisation : VOSGES, entre deux voyages
Âge : 62

Re: support tout terrain, ou presque pour une chévre

Message par pirate 88 » sam. sept. 10, 2016 12:18 am

on voit bien qu'il y a assez de marge sous les roulettes ( et je peut encore les enlever s'il faut, 4 boulons par roulettes ) mais, je ne vais pas non plus dans un champs de patate ou des ornière :

Image

une petite vue d'un autre angle de la fixation :

Image


maintenant, on passe à la rigidité finale du châssis

les profils carré et rectangulaires , si solides , si renforcés, qu'ils paraissent être pourraient presque suffire ( quoique ) il y a un porte a faux qui risque de tordre , ou de vriller sur lui même à l'extension des bras ,


il fallait trouver un autre point d'appui pour rigidifier l'ensemble ( un point d'appui extensible lui aussi ! )

le plus dur à été de trouver dans mon stock deux tubes qui s’emmanchent ( on est vendredi soir, on peut aussi varier les plaisirs ) :banane: :faim:

et assez rapproché en diamètre pour permettre un coulissement sans trop de jeu !

les photos seront plus explicite

un tube soudé sur un fer u pour arriver au dessus de la barre latérale cela soudé sur le châssis au plus près de la chèvre

Image

deux tubes rentrent dedans jusqu’à la moitié de la longueur :

Image

ceux ci sont soudé au dessus de la barre latérale, reçoivent un renfort latéral pour empêcher l'écrasement du tube , et une bride au dessus pour renfort ( juste une sécurité , car le tube appuie sur la barre, il ne s'en écarte pas )

Image

Image

Image

il n'y a plus qu'a essayer d’écarter pour voir , voila ce que cela donne , 35 à 40 cm de chaque coté :

Image

Image

rien n’étant graissé ( cause soudure entre autre et peinture ) ce fut assez dur, j' imagine mal cette opération en tout terrain en utilisation , mais le jeu léger que j'ai prévu doit permettre un glissement , or l'appui et le manque de graisse rende cela assez dur

pour y remédier et obtenir de la facilité et du jeu, j'avais légèrement soulevé l'avant du support de chèvre avec le cric rouleur , mais en tout terrain pas possible , j'avais un vieux cric Citroën
( 2cv, ami 6 ou 8 ? ) j'ai soudé deux profils rectangulaire pour passer la barre du petit cric, et cela va tout seul maintenant :

Image

reste le blocage des bras et l'attelage pour la prochaine fois

j'ai déjà une petite idée à base de tige filetée , mais, on va voir !!
salutations, l'ex routier sympa mais retraité heureux !!!!!
Les raisonnables ont duré, mais les passionnés ont vécu!! moi j'aime vivre mes passions, même si elles sont éphémères, !

Avatar du membre
bebert59
Modérateur en chef
Modérateur en chef
Messages : 10720
Enregistré le : mer. déc. 19, 2007 8:51 am
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Région Lilloise 59
Âge : 67
Contact :

Re: support tout terrain, ou presque pour une chévre

Message par bebert59 » sam. sept. 10, 2016 1:24 pm

:bien2:
Manque plus que la voilure pour y faire un char voile... :moque:

Ps: t'as oublié les sphères :nananaire:
Il y a trois choses qu'on ne peut pas regarder en face: le soleil.la mort et le dentiste

le groupe du forumImage

Avatar du membre
pirate 88
Modérateur
Modérateur
Messages : 1594
Enregistré le : sam. déc. 22, 2007 12:41 pm
Localisation : VOSGES, entre deux voyages
Âge : 62

Re: support tout terrain, ou presque pour une chévre

Message par pirate 88 » lun. sept. 12, 2016 11:28 pm

un peu de bricolage cet aprem

confection du timon de traction

comme la remorque est sur 4 roues bien écartée, et c'est les roue arr qui tournent, il faut quand même un bon effort pour la faire tourner, surtout à charge et en terrain terreux ou herbeux

un timon droit sans renfort ne va pas tenir longtemps, ou alors d'une section bien conséquente !!

le timon doit aussi être articulé car il ne sert QU'A tracter , il ne doit pas maintenir l'assiette de la remorque , sinon, les roues ( tracteur ou remorque ) vont se soulever dans les bosses

avec une partie du vieux timon et des bouts de profilé rectangulaire j'ai fait un modèle spécifique mais résistant

découpe et présentation des bout :

Image

les extérieurs ne sont pas complétement coupé, mais on enlève la partie qui va se rabattre , et on replie ensuite, ce sera plus solide


la voila finie :

Image


il reste les oreilles de fixation au châssis, et un tirant démontable et réglable pour maintenir celui lors d'un déplacement sans les barres latérales , sinon, il se couche par terre!
salutations, l'ex routier sympa mais retraité heureux !!!!!
Les raisonnables ont duré, mais les passionnés ont vécu!! moi j'aime vivre mes passions, même si elles sont éphémères, !

Répondre

Retourner vers « Infos techniques communes »